Physiqueensti.free.fr

 

FRESNEL Augustin

 
Augustin Fresnel - 1.9 ko
Augustin Fresnel
 
Né le 10 mai 1788 à Broglie, en Normandie.

Des études brillantes

Fils et petit-fils d’architecte, cousin de l’écrivain Prosper Mérimée, il montre d’abord peu de goût pour les études mais se révèle en apprenant les mathématiques, avant d’être admis à 16 ans (en 1804) à l’Ecole Polytechnique (comme deux de ces trois frères), puis à l’Ecole des Ponts et Chaussées.

Des recherches en optique

Toute sa vie, il poursuit en province son métier d’ingénieur des travaux publics et mène, en parallèle, des études scientifiques, en particulier en optique : tout d’abord, il retrouve toutes les idées de Young, puis, encouragé par Arago, il écrit un mémoire sur la diffraction et le soutient en 1818, devant l’Académie des Sciences. Le jury, constitué de défenseurs des idées de Newton (la lumière est constituée de particules) est sceptique devant la théorie ondulatoire de Fresnel. Poisson, pro-Newtonien, croit pouvoir contredire Fresnel à propos d’un point lumineux qui devrait apparaître au centre de l’ombre portée par un disque... L’expérience est faite, le point lumineux est là... et Poisson est convaincu ! Après la diffraction, Fresnel s’intéresse entre autre aux propriétés de la lumière polarisée. En 1823, il est élu à l’unanimité des suffrages (fait extrêmement rare) membre de l’Académie des Sciences. Secrétaire de la Commission des Phares, il invente des lentilles très plates qui portent son nom. La première lentille, datée de 1821, est installée sur la tour de Cordouan, à l’entrée de la Gironde, et confèrait au phare une portée de 60 kilomètres.

le phare de Cordouan - 2.1 ko

le phare de Cordouan
On retrouve de nos jours ces lentilles de Fresnel dans les systèmes optiques portés par les lunettes arrières des autobus. En 1824, son état de santé se dégrade, et il meure de la tuberculose le 14 juillet 1827, à l’age de 39 ans. Huit jours auparavant, son ami Arago lui avait remis la médaille Rumford...

Ses principales inventions

Outre les lentilles qui portent son nom, Fresnel mit au point un dispositif d’interférences- les « miroirs de Fresnel » le « prinsipe de Huygens-Fresnel » sur la diffraction, les « formules de Fresnel » sur la lumière polarisée... et bien sûr les « vecteurs de Fresnel », ces vecteurs tournants permettant la représentation des vibrations lumineuses... aussi bien que les grandeurs sinusoïdales en électricité.
 

Forum de l'article :

<BOUCLE_forums_decompte>
Erreur MySQL
SELECT forums.* FROM spip_forum AS forums WHERE (forums.id_article='72') AND forums.statut='publie'
Table 'physiqueensti.spip_forum' doesn't exist
</BOUCLE_forums_decompte>




<BOUCLE_forums>
Erreur MySQL
SELECT forums.* FROM spip_forum AS forums WHERE (forums.id_article='72') AND forums.id_parent=0 AND forums.statut='publie' ORDER BY forums.date_heure DESC
Table 'physiqueensti.spip_forum' doesn't exist
</BOUCLE_forums>